Skip to content

Santons Marseille zone

Sur les hauteurs de Marseille, dans le quartier Vauban, à deux pas de Notre-Dame de la Garde, Daniel, Gisèle s’adonnent à leur passion, les santons ! Anne-Laure, 3° génération, s’est établie plus en profondeur dans la Provence, aux pieds des Alpilles. De leurs mains naissent ces petits personnages, acteurs premiers de la crèche provençale et ambassadeurs miniatures de l’une des plus belles régions de France. Certains coupent la lavande, d’autres pétrissent le pain, vendent des fleurs aux mariés ou pêchent les oursins ; certains affichent leur personnalité alors que d’autres font face à leur handicap ou aléas de la vie. Mais tous reflètent le quotidien d’un village de Provence.

Gitane

L’histoire générale de la Provence explique la présence des gens du voyage dans la crèche. Ces nomades se déplacent avec leur roulotte sans jamais caresser l’idée de se sédentariser.

 

A l’instar des autres femmes de sa grande famille, la bohémienne affiche une beauté et élégance propres à leur culture ; les cheveux noués dans un voile, elle porte une longue jupe noire rehaussée par un haut coloré.

 

Dans ses bras, entre son épaule et sa hanche gauche, elle porte un enfant emmitouflé dans une couverture. Beaucoup affirment que lorsqu’elle joue du tambourin de la main droite, elle s’attache à jeter des sorts à tout qui elle croise ou qui refuse de lui acheter les mouchoirs et paniers qu’elle confectionne de ses mains. Et comme toutes les bohémiennes qui se respectent, elle lit dans les lignes de la main.

 

Lire la suite »
Etal du poissonnier

Etal du poissonnier

Les étals sont en argiles et représentent différents métiers, ils peuvent se mettre sur une place de marché ou dans une échoppe. Ils sont adaptés pour des santons allant de 7 à 9-10cm.

Les santons en lien sont en vente à part.

Lire la suite »

Santon Bohémien

On le surnomme parfois aussi le brigand. Ce voleur de poule peu recommandable est montré du doigt. On le dit même aussi capable de kidnapper des enfants ! Jadis d’ailleurs, les grands-parents rappelaient à leur descendance qu’il était important d’être sage afin de ne pas attirer les foudres du bohémien.

Lire la suite »

Berger à la cape

Il est l’un des premiers santons à composer nos crèches. Au départ paria, nomade douteux peu recommandable, il devient formidable et incontournable car c’est à lui qu’est revenu le privilège de recevoir et d’annoncer au peuple la nouvelle de la naissance de l’enfant dieu. La houppelande sur le dos pour le protéger du froid vif de l’hiver, sur les chemins, longs et escarpés, le berger apporte un agneau en offrande au petit.

Lire la suite »

Femme à la cruche

Lorsqu’on sait qu’aux siècles passés l’eau était rare et par conséquent précieuse en Provence, son offrande, à priori simple, prend de l’importance et gagne en valeur. Le porteur d’eau est tout naturellement muni d’une cruche.

Lire la suite »